<LE RIDEAU D'ÉTOILES


AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 LE RIDEAU D'ÉTOILES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


♦ MESSAGES : 14
♦ INSCRIPTION : 19/03/2015


MessageSujet: LE RIDEAU D'ÉTOILES   Jeu 19 Mar - 4:32

eugène perrin

ft max krieger.

► son âge. vingt-trois ans, c'est déjà beaucoup, c'est déjà trop (peu).
►son groupe.  baudelaire. parce qu'il est sensible à la nature du monde, parce qu'il aurait aimé recolorer le monde avec ses pinceaux, parce qu'il exerce plutôt un art ephémère. pince les cordes de sa guitare et laisse les notes se diluer dans l'atmosphère.
► son boulot. ce qu'on lui offre. ralentir les étoiles qui filent trop vite, accrocher le soleil dans le ciel. et quand la nuit et le jour n'ont pas besoin de lui, il joue dehors, dans la rue, dans les stations de métro.
► son caractère. nostalgique, un peu vieillot. comme venu d'une autre époque, une époque qui lui manque et qu'il n'a jamais connue. un regard un peu perdu, parfois fixé sur l'horizon (c'est quoi cette lueur qui brille au loin?), parfois fixé sur ses doigts plein d'ampoules. eugène, il est expressif. rêveur triste. il veut avoir l'air sûr de lui. (pourtant, il trébuche sur ses mots et à l'intérieur de lui, il se liquéfie, il sent son estomac qui devient comme une nébuleuse). il parle fort, il parle rapidement, comme si les mots lui brûlaient les lèvres (eugène, tu parles trop vite). éternel optimiste aux allures mélancoliques (éternel mélancolique aux allures optimistes ?). il est un peu égaré, mais c'est pas faute d'avoir tenté de retrouver son chemin. sa boussole est cassée, toutes ses cartes sont déchirées.
► sa nationalité. française.
► Célibataire, marié, veuf. seul. il a effleuré les ombres du bonheur, il ne veut pas voir leur visage. l'amour, c'est beau (que) dans les poèmes et dans les chansons.
► Classe sociale. les classes sociales, ça lui dit rien. parce qu'on va tous crever, que ce soit sur un lit de billets ou au fond d'un trou. parce que chaque jour, l'argent empêche les gens d'accomplir leurs rêves, parce que la seule vue qu'ils ont des étoiles, c'est depuis le fond d'une ruelle.
► Orientation sexuelle. les filles, avant tout et après tout. les filles, ça lui donne envie de réciter des vieux poèmes et des paroles de chanson cliché. ça lui donne envie d'avoir hâte au printemps, aux nuits qui se réchauffent. les filles, c'est beau.

► Ton pseudo golden centuries.
► Ton âge dix-sept ans (enfin... très bientôt dix-huit).
► Comment nous as-tu trouvé ? bazzart.
► Et qu'en penses-tu ? c'est beau, c'est comme un rêve, comme une de ces nuits à regarder les étoiles, enroulé dans une couverture.
► Avatar ? max krieger.
► Crédits ? EYLIKA.


Des manies, des tocs, des obsessions

Papa et maman qui auraient préféré que mes ongles soit vernis, que mes doigts courent sur une marée de touches blanches et noires. à la place de ça, je m'arrache la peau sur des cordes de métal. même quand il est tard le soir (la nuit) et que ça réveille les parents (je sais pas comment ils font pour dormir si paisiblement, comment ça se fait, que leurs soucis ne leur rongent pas leur sommeil toutes les nuits?) ; la fumée, qui s'engouffre dans mes poumons, qui les tapisse de cendres, qui tache mes doigts de sa poudre noire. cette fumée dont je suis l'esclave (mais pas de l'alcool, ni des drogues. parce que c'est moche, ça t'abîme plus que le corps, ça te bouffe les émotions). ; les beaux mots et les moins beaux mots. je peux pas m'empêcher de mal parler, même si ça choque maman à table. ; t'es pas le petit garçon que maman et papa voulaient. eux, leur Eugène, ils le voulaient brillant, bon à l'école, avocat ou médecin. ; je suis obsédé par le monde. cette petite boule bleue sur laquelle on habite tous. ces pays à découvrir, ces rues où les graffitis sont écrits dans d'autres alphabets, où on chante dans d'autres langues, où on écrit de droite à gauche, de haut en bas. où on est tous un peu différents, mais au final, on se comprend. ; je me balade en penny board ; je serais perdu sans mes docs qui guident mes pieds à travers la ville depuis des années. ; l'étui de ma guitare est couvert de ces badges cousus à la main. slogans utopistes. symboles politiques. groupes de musique. logos quelconques. drapeaux de pays jamais visités (à visiter quand y'aura assez d'argent dans l'étui à la fin de la journée) ; je cours loin de la mort, je m'essouffle. ma gorge brûle, mes jambes font mal. mais mieux vaut ça plutôt que de la laisser m'attraper. ; j'aime les fleurs. elles sont belles, elles sont douces... si c'était moi, je planterais des chrysanthèmes partout dans les lignes des trottoirs, j'accrocherais des orchidées aux barbelés des prisons, je ferais sortir des bouquets de tulipes du pot d'échappement des voitures.


Ta vie, ton histoire

elle embrasse mes taches de rousseur.
ce sont mes constellations à moi, elle me dit. j'entends son sourire. et moi, je pleure. je pleure parce que je peux pas m'en empêcher (Eugène, tu pleures tout le temps).
ça me fait mal. elle me fait mal. elle part et elle revient, comme ça, elle trouve ça drôle. alors on forme ce drôle de couple, ces astres inconnus, qui se sont croisés et ont dévié de leur orbite. elle qui rit et moi qui pleure.

une main qui s'abat sur mon visage. les larmes aux yeux, mes yeux que j'ose pas relever. maman qui crie et papa qui pleure (on pleure tous dans cette famille). maman qui crie parce qu'il est passé où, son Eugène, le beau Eugène, le premier de classe. c'est qui ce con qui mange avec nous, avec eux, et qui se prétend notre fils?
c'est moi c'est moi c'est moi. j'ai pas pu réaliser les rêves de mes parents. j'ai fait passer les miens en priorité.
au revoir,
les cheveux bien coiffés,
les ongles bien coupés,
les silences à table.
s'endormir à la bibliothèque,
se forcer à boire du café,
avec le goût amer qui te reste en travers de la gorge
(l'amertume du café mais aussi toute celle en moi),
c'est un peu une lettre d'adieu,
au revoir au vieux Eugène,
à celui que maman et papa ont tant espéré,
celui qui vient de se volatiliser dans le noir de la nuit.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ MESSAGES : 25
♦ INSCRIPTION : 15/03/2015


MessageSujet: Re: LE RIDEAU D'ÉTOILES   Jeu 19 Mar - 7:48

il est plein de poésie ce bel Eugène
hâte de lire la suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ MESSAGES : 100
♦ INSCRIPTION : 10/03/2015


MessageSujet: Re: LE RIDEAU D'ÉTOILES   Jeu 19 Mar - 9:48

Léonie a parfaitement raison, la poésie raisonne dans tous les mots de ta présentation (mais vous êtes si beau ici, comment ne pas être fier d'héberger de si beaux membres et personnages ? ). Eugène j'en suis déjà amoureuse parce qu'il a cette philosophie un peu mélancolique et qu'il... je suis subjuguée dès le début et je suis sûre que l'histoire et les manies seront magnifiques, j'ai tout hâte de découvrir tout ça
Et l'avatar je ne le connaissais pas du tout mais qu'est-ce qu'il lui va bien
Bienvenue chez toi

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Aux pourpres d’un couchant
○ je savais que je n’avais plus rien à faire, que j’étais là non pour faire, mais pour “être faite”. Une autre personne avait pris le contrôle de ma vie, jusque dans les plus infimes détails. Si je n’avais plus le contrôle de rien, j’avais en revanche la permission de perdre tout contrôle.
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ MESSAGES : 14
♦ INSCRIPTION : 19/03/2015


MessageSujet: Re: LE RIDEAU D'ÉTOILES   Jeu 19 Mar - 15:53

Léonie, merci beaucoup

et puis Ernestine, merci pour ce bel accueil, c'est fou comme ça fait du bien de se réveiller de voir ça merci encore, et j'espère ne pas vous décevoir !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ MESSAGES : 77
♦ INSCRIPTION : 09/03/2015


MessageSujet: Re: LE RIDEAU D'ÉTOILES   Jeu 19 Mar - 16:25

Cette avalanche de magnifiques personnages que vous avons cute

Le début est splendide, tout en poésie  . Et... je ne sais pas pourquoi, il a un air du Petit Prince qui s'est égaré. Peut-être que c'est juste moi qui me fait des idées en associant les personnages à des figures connues  mais j'ai eu cette impression en lisant les premières lignes qui sont belles (comme le reste!  ). Bienvenue par ici  

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

    mylimasis
    △ I don't know what I expect of you, but it is something in the way of a miracle. I am going to demand everything of you, even the impossible, because you encourage it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ MESSAGES : 47
♦ INSCRIPTION : 15/03/2015


MessageSujet: Re: LE RIDEAU D'ÉTOILES   Jeu 19 Mar - 18:17

Tu me tues (Max pis le prénom là )
Bienvenue ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ MESSAGES : 25
♦ INSCRIPTION : 18/03/2015


MessageSujet: Re: LE RIDEAU D'ÉTOILES   Jeu 19 Mar - 18:41

quel prénom.
quel avatar.
que c'est beau ici !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ MESSAGES : 30
♦ INSCRIPTION : 15/03/2015


MessageSujet: Re: LE RIDEAU D'ÉTOILES   Jeu 19 Mar - 18:57

Citation :
ralentir les étoiles qui filent trop vite, accrocher le soleil dans le ciel.

c'est tout beau ** bienvenue !

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Je t’aime par douleur, tu m’aimes par ennui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ MESSAGES : 14
♦ INSCRIPTION : 19/03/2015


MessageSujet: Re: LE RIDEAU D'ÉTOILES   Ven 20 Mar - 5:00

merci à vous tous, vous êtes tous plus beaux les uns que les autres  


oreste l'isle-adam a écrit:
Et... je ne sais pas pourquoi, il a un air du Petit Prince qui s'est égaré.


soudain, je flotte. c'est tellement beau ce que tu me dis là, c'est tellement eugène, et ça me fait tellement... wow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ MESSAGES : 100
♦ INSCRIPTION : 10/03/2015


MessageSujet: Re: LE RIDEAU D'ÉTOILES   Sam 21 Mar - 7:58

Il est tellement doux ce Eugène, tellement profond comme personnage même s'il n'y a pas beaucoup dans ta fiche c'est suffisant pour qu'on s'attache très fort à lui et qu'on ne veuille plus le lâcher cute Et tes mots tous beaux, tous purs. Et cette authenticité, bref je suis amoureuse encore une fois et j'espère que tu feras une longue route parmi nous
Je te valide donc avec plaisir

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Aux pourpres d’un couchant
○ je savais que je n’avais plus rien à faire, que j’étais là non pour faire, mais pour “être faite”. Une autre personne avait pris le contrôle de ma vie, jusque dans les plus infimes détails. Si je n’avais plus le contrôle de rien, j’avais en revanche la permission de perdre tout contrôle.
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: LE RIDEAU D'ÉTOILES   

Revenir en haut Aller en bas
 

LE RIDEAU D'ÉTOILES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le papillon des étoiles
» Ce soir, deux nouvelles étoiles brilleront dans le ciel. [Mort de Sanka' & Echos]
» ? Toiles d'araignées et fumée...
» Les Toiles Illuminent Mon Coeur -PV Petit Mirage-
» Au clair des étoiles~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rêves Parisiens :: La Naissance :: Dévoile-toi :: Va, vit et deviens-