<LA NUIT JE MENS


AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 LA NUIT JE MENS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


♦ MESSAGES : 4
♦ INSCRIPTION : 16/03/2015


MessageSujet: LA NUIT JE MENS   Lun 16 Mar - 19:49

Solal V. de Saint Phalle

ft xavier dolan.

► son âge. vingt-trois ans - et pourtant, il en paraît parfois à peine seize, tant il se complaît dans une inconscience et une légèreté malsaine. monsieur joue au grand mais refuse de grandir.
► son groupe. rimbaud en équilibre sur le fil de la vie, les braises à même la peau.
► son boulot. si vraiment il fallait travailler, il serait voleur de nuit, allumeur de feu, chasseur de comètes. heureusement pour lui - et la société - il est libre de faire ce qui lui plaît sans avoir à s'approcher de trop près du moindre bureau.
► son caractère. solal est excessif. il ne sait pas faire les choses comme tout le monde, il lui faut toujours voir le monde en grand. il se dit libre, il se veut libre, mais s'empêtre de lui-même dans des liens qu'il exècre. menteur, plus que nécessaire. hautain et pédant, bien que, selon certain, ce soit une manière de se protéger.
► sa nationalité. français.
► Célibataire, marié, veuf. qui oserait imaginer solal marié ? sa mère, peut-être, dans ses rêves les plus fous. douce utopie. solal, il est trop passionné pour promettre amour et fidélité à un seul cœur, aussi doux soit ce dernier. les palpitants, il les embrasse, il les réchauffe, il y plante les dents et il termine toujours par les déchirer, parfois même malgré lui. c'est comme ça. c'est sa malédiction à lui.
► Classe sociale. issu de la haute, belle et désuète bourgeoisie parisienne.
► Orientation sexuelle. les jambes des filles, les mains des garçons, les lèvres de la nuit, le souffle du vent, les corps chauds, les baisers sous la lune, les histoires d'une nuit à l'arrière d'un taxi.

► Ton pseudo funambule.
► Ton âge la vingtaine passée.
► Comment nous as-tu trouvé ? sur bazzart.
► Et qu'en penses-tu ? c'est trop joli pour sentir la pollution parisienne.
► Avatar ? xavier mon amour.
► Crédits ? pigfarts is real.


Des manies, des tocs, des obsessions

gamine, tu sais, j'fume pour trois, pour dix, pour mille. je m'enveloppe dans la fumée et je t'embrume avec moi. ne m'en veux pas, j'aime le mystère, j'aime les ombres qui dansent sur les murs blancs, j'aime les bougies et puis ta bouche, aussi, quand tu la maquilles comme une pute, j'ai très envie d'y mettre les dents. je n'sais pas parler, je crie ou je chuchote, j'aime bien ne rien faire comme les autres, me jeter à corps perdu dans la vie même quand elle sort les griffes, tant pis pour les marques sur mon corps, tu viendras guérir les blessures, hein ? j'passe toujours des heures à me recoiffer et je déteste dormir seul, j'aime la chaleur d'une peau près de la mienne, c'est con, ça fait fleur bleue et grand romantique mais, putain, comme c'est bon de sentir un souffle dans mon cou avant même d'ouvrir les yeux.
mais gamine, j'suis pas un garçon bien, ils le crient tous. il paraît qu'il y a trop d'drogues et d'alcool dans mon sang, que mes cernes trahissent mes faiblesses, que j'ai des rêves trop grands pour un adulte. ils racontent que j'dépense beaucoup trop, que mon besoin d'attirer l'attention en permanence est clairement malsain et que, si tu t'perds dans mes bras, tu finiras à terre. mais princesse, j'suis pas méchant, tu sais, j'suis pas méchant. à peine maladroit, à peine bancal.


Ta vie, ton histoire

un jour, on m'a offert la vie sur un plateau d'argent. on m'a dit que je pouvais en faire ce que je voulais, qu'elle était à moi, rien qu'à moi. ils étaient tous là, ils me regardaient avec de grands yeux, ils répétaient que j'étais un cadeau tombé du ciel, beau comme un ange et tout ce qui va avec. j'ai grandi dans un cocon de soie où tout m'était permis, où le moindre de mes vœux était exaucé d'un coup de baguette magique. je n'étais pas de ces enfants qui multiplient les caprices, c'est à peine si on me laissait le temps d'exprimer mon mécontentement.
j'ai toujours cru que c'était normal tout ça, que j'étais prince, empereur, que tout ça m'était dû. j'ai grandi dans l'idée qu'il était normal que d'autre se mettent à genoux pour que je sois heureux et si aujourd'hui tu me repousses quand je rêve de t'embrasser, je risque de serrer les poings très fort, tu sais.

~

- je te fais une place dans mon lit, si tu veux.
l'homme marche près de moi. la seine, la nuit et les rares passants sont les seuls témoins de notre déambulation. il attend sûrement une réponse à cette invitation, qu'il pense généreuse.
- c'est trop gentil.
du bout des lèvres, j'effleure sa barbe de trois jours. il pense jouer au bon samaritain, m'attirer dans son filet alors que je mène le jeu de puis le début. j'ai passé la soirée à lui faire que j'avais tout juste dix-huit ans, que mes parents m'avait foutu à la rue et que je n'avais nulle part où dormir. il faut croire que je suis plutôt convaincant en gosse dans rue puisqu'il est directement tombé dans le tableau directement. je sais bien que j'aurais pu dormir entre ses bras sans tout ça, mais j'aime ça, jouer. faire semblant. ne pas m'offrir si facilement. faire croire à ces autres qu'ils décident, que je ne suis que le pantin de leurs désirs. c'est faux. l’Apollon de trente ans pense aussi que je ne suis rien de plus qu'un hétéro curieux, alors je fais le timide, l'incertain.
- j'habite pas loin. un dernier verre avant de rentrer ?
je lui offre mon plus beau sourire et je sors une clope de mon paquet, sans même lui en proposer une. de mon zippo, je l'allume, avant de jeter un regard aux étoiles.
- oui oui.
je suis distrait. j'écoute plus vraiment.
j'ai cinq ans et je rêve de foutre le feu à la seine.
d'un geste, tout faire flamber.
(les mensonges me fatiguent.)
il serre mes doigts dans les siens et je ne recule pas. ses yeux brûlent ma peau, il est beau à en crever.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ MESSAGES : 77
♦ INSCRIPTION : 09/03/2015


MessageSujet: Re: LA NUIT JE MENS   Lun 16 Mar - 19:55

Voleur de nuit et chasseur de comètes, ce sont de jolis métiers, très peu réalisables, mais c’est beau  . Je l’aime ce personnage, pour le peu qu’il y a. Sorte de Peter Pan un peu mécréant  . C’est une jolie plume, j’ai hâte d’en lire plus! Bienvenue  

XAVIER DOLAN. je l’aime d’amour, parce que Laurence Anyways   (et les autres qui sont merveilleux aussi)

J'ai oublié... ton pseudo et ton titre

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

    mylimasis
    △ I don't know what I expect of you, but it is something in the way of a miracle. I am going to demand everything of you, even the impossible, because you encourage it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ MESSAGES : 39
♦ INSCRIPTION : 13/03/2015


MessageSujet: Re: LA NUIT JE MENS   Lun 16 Mar - 20:29

ça c'est un beau menteur
bienvenue solal, le pseudo est sublime, puis le personnage aussi, ce début de fiche met l'eau à la bouche! hâte d'en lire plus I love you

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

JOUIR DE LA FOULE EST UN ART
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ MESSAGES : 4
♦ INSCRIPTION : 16/03/2015


MessageSujet: Re: LA NUIT JE MENS   Lun 16 Mar - 20:59

oh, vos avatar cute
oreste, tu as bien cerné le beau, "Peter Pan un peu mécréant", c'est exactement ça, c'est un vilain gamin au grand cœur.
merci beaucoup pour votre accueil, vous deux, vous êtes adorables. je me dépêche d'avancer ma fiche afin de nourrir votre curiosité
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ MESSAGES : 27
♦ INSCRIPTION : 13/03/2015


MessageSujet: Re: LA NUIT JE MENS   Mar 17 Mar - 0:07

Le prénom, le titre (quelle chanson oh la la), l'avatar, le début, tu serais pas un peu parfait, toi ?
Bienvenue à toi, j'ai vraiment hate de lire ce que tu nous réserves.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ MESSAGES : 4
♦ INSCRIPTION : 16/03/2015


MessageSujet: Re: LA NUIT JE MENS   Mar 17 Mar - 1:33

que de beaux garçons sur cette fiche
malheureusement, solal est bien loin de la perfection, vous vous en rendrez compte très vite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ MESSAGES : 100
♦ INSCRIPTION : 10/03/2015


MessageSujet: Re: LA NUIT JE MENS   Mar 17 Mar - 7:40

Je n'ai pas eu le temps de t'accueillir hier soir honte à moi
Ton petit Solal est juste merveilleux et ta plume est fabuleuse, c'est beau tout ce que tu écris et ton personnage qui se profile est plus que charmant Xavier Dolan je ne le connais pas du tout (mais il y a tout plein de films que j'aimerai voir de lui)
Le pseudo Saint Phalle c'est une des rares artistes contemporain que j'aime bien et Solal
Bienvenue chez toi cute

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Aux pourpres d’un couchant
○ je savais que je n’avais plus rien à faire, que j’étais là non pour faire, mais pour “être faite”. Une autre personne avait pris le contrôle de ma vie, jusque dans les plus infimes détails. Si je n’avais plus le contrôle de rien, j’avais en revanche la permission de perdre tout contrôle.
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ MESSAGES : 47
♦ INSCRIPTION : 15/03/2015


MessageSujet: Re: LA NUIT JE MENS   Mar 17 Mar - 8:34

Vous êtes beaux, toi et ta plume
Bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ MESSAGES : 25
♦ INSCRIPTION : 15/03/2015


MessageSujet: Re: LA NUIT JE MENS   Mar 17 Mar - 12:19

ta plume est aussi belle que Solal semble l'être
bienvenue, au plaisir de lire la suite de ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ MESSAGES : 4
♦ INSCRIPTION : 16/03/2015


MessageSujet: Re: LA NUIT JE MENS   Mar 17 Mar - 13:29

ernestine, tu es adorable. et il faut voir les films de xavier dolan, vraiment ! ce sont de petites merveilles d'émotion pure et dure, des tempêtes qui chamboulent à l'intérieur. oh, et j'aime beaucoup beaucoup niki de saint phalle aussi, alors ça me fait plaisir tout ça. merci I love you

marie-jeanne, je peux t'avouer un truc ? on va dire que tu as dis oui alors voilà : j'ai lu ta fiche avant même de m'inscrire et je savais déjà qu'il fallait un lien cool entre solal et ta belle alors merci

léonie, que j'aime ce prénom, et la belle, que dis-je, magnifique teresa je suis sous le charme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ MESSAGES : 47
♦ INSCRIPTION : 15/03/2015


MessageSujet: Re: LA NUIT JE MENS   Mar 17 Mar - 19:10

Solal a écrit:
je suis distrait. j'écoute plus vraiment.
j'ai cinq ans et je rêve de foutre le feu à la seine.
d'un geste, tout faire flamber.
(les mensonges me fatiguent.)


Pas de soucis pour le lien
(en plus ils ont le même âge et la même classe sociale )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ MESSAGES : 30
♦ INSCRIPTION : 15/03/2015


MessageSujet: Re: LA NUIT JE MENS   Mar 17 Mar - 23:31

ta bouille de vilain garçon mélangée à une gueule d'ange, SOLAL ! doux jésus... (Belle du seigneur *.*) et ta jolie plume pour couronner le tout, je te souhaite la bienvenue !

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Je t’aime par douleur, tu m’aimes par ennui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ MESSAGES : 27
♦ INSCRIPTION : 13/03/2015


MessageSujet: Re: LA NUIT JE MENS   Jeu 19 Mar - 0:26

Solal de Saint Phalle a écrit:
que de beaux garçons sur cette fiche
malheureusement, solal est bien loin de la perfection, vous vous en rendrez compte très vite

Elle est là la beauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ MESSAGES : 100
♦ INSCRIPTION : 10/03/2015


MessageSujet: Re: LA NUIT JE MENS   Sam 28 Mar - 7:55

Coucou

Je viens pour une mauvais nouvelle malheureusement, cela fait une semaine que ta fiche est postée et que tu ne l'as pas terminée, si dans trois jours tu ne donnes pas de tes nouvelles nous devrons l'archiver et supprimer ton compte. Ce qui serait vraiment dommage

N'hésite pas si tu as besoin d'un délai de nous le demander

PS : tu ne peux pas partir comme ça regarde, ta fiche est bientôt finie

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Aux pourpres d’un couchant
○ je savais que je n’avais plus rien à faire, que j’étais là non pour faire, mais pour “être faite”. Une autre personne avait pris le contrôle de ma vie, jusque dans les plus infimes détails. Si je n’avais plus le contrôle de rien, j’avais en revanche la permission de perdre tout contrôle.
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: LA NUIT JE MENS   

Revenir en haut Aller en bas
 

LA NUIT JE MENS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La nuit je mens [Andrew]
» la nuit je mens, je m'en lave les mains
» (cho) la nuit, je mens effrontément
» La nuit du renouveau.
» Dans la nuit noire (Pollo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rêves Parisiens :: La Naissance :: Dévoile-toi :: Emprisonnés-