<Et les étoiles tombent.


AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Et les étoiles tombent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


♦ MESSAGES : 18
♦ INSCRIPTION : 12/03/2015


MessageSujet: Et les étoiles tombent.   Jeu 12 Mar - 21:10

Constance De Hauteville

ft Chloe Moretz.

► son âge. Dix-huit étoiles tombés sur la terre, pour faire des trous dans son cœur.
► son groupe. lamartine.
► son boulot. Le CAP petite enfance est à elle, pourtant, elle se retrouve aujourd'hui en tant que vendeuse dans le magasin de fleurs de sa mère.
► son caractère. Rancunière. - Douce. - Têtue. - Attachante. - Ne se laisse pas faire. - Intelligente. - Sensible. - Tactile. - Un peu coincée. - Polie. - Quelque fois jalouse. - Créative. - Autodidacte.
► sa nationalité. Son corps est gorgé de bleu, de blanc et de rouge depuis sa naissance. Française un jour, française toujours.
► Célibataire, marié, veuf. Le soir, quelqu'un est là à ses côtés, mais la nuit, quelqu'un d'autre est aussi présent dans la pièce. Parce que monsieur, parle dans son sommeil, fort et le mensonge semble disparaître pour quelques heures. Alors, elle attend là, avec son cœur déchiré, le bon moment pour lui dire de se barrer.
► Classe sociale. Elle a de quoi vivre, mais pas de quoi faire des excès, mais elle ne s'en plaint pas.
► Orientation sexuelle. Les hommes sans hésitation.

► Ton pseudo Wandering Mind.
► Ton âge On ne demande pas l'âge à une lady voyons ♥
► Comment nous as-tu trouvé ? Par le biais de bazzart.
► Et qu'en penses-tu ? Le codage est magnifique, j'ai hâte d'explorer les profondeurs de ce forum.
► Avatar ? Chloe Moretz.
► Crédits ? ice and fire.


Des manies, des tocs, des obsessions

Des fleurs dans les cheveux, celles de sa mère aux yeux voyageurs qui portent à longueur de journée de grosses valises, des fleurs qui sentent bon, des Orchidées. - Les étoiles, elle aime les regarder, leur parler, en pensant qu'il est parmi elles, heureux et un sourire brillant sur les lèvres. Parce qu'il est l'étoile la plus brillante, celle qui est sur le devant de la scène, qui fait envier les autres. - Dans un petit carnet, caché dans un endroit secret, elle note ce que débite son copain la nuit. Des nuits blanches, elle en fait, pour découvrir la vérité, une vérité fortement liée à la mort de son frère. - La batterie, le violon, la guitare, le piano ... Autodidacte, elle a la chance de pouvoir jouer de tous les instruments du monde. De laisser ses doigts s'exprimaient comme ils le veulent. - Une peur inévitable des transports en communs ronge lentement son cerveau, alors elle se déplace en vélo, à roller, en skate ou à pieds. Ou elle emprunte le bus, avec les écouteurs visés profondément dans les oreilles, pour pouvoir s'évader. - Les livres, elle les dévore, horreur, romans, policier, science-fiction, rien n'est laissé de côté. - Des rubans de couleur sur les poignets, des couleurs qui s'accordent toujours avec sa tenue du jour. - Des vêtements, elle en a plein grâce à sa tante qui travaille dans ce domaine. Elle a le don d'accorder les vêtements, de les choisir. Elle a du goût. - Dormir trop tard, elle déteste ça. - Fumer, boire et prendre de la drogue aussi. - Une lumière doit briller à ses côtés pour qu'elle s'endorme, depuis toujours.  


Ta vie, ton histoire

Elle est là, assise sur cette balançoire, qui projette des piques qui lui écorchent les fesses, et le cœur. Son vieux canotier sur la tête, les pieds caressés par les herbes hautes, elle observe la foule de souvenirs qui se propage devant elle, une foule qui forme une toile qui s'étend à l'infini, qui gratte le ciel et qui recouvre le sol. Qui l'encercle. Des rires d'enfants qui s'envole au rythme des oiseaux, des rires joyeux qui remplissent le cœur de la jeune fille de tristesse. Son rire à elle qui se mêle à son rire à lui.

Lui, à vingt ans, retrouvé dans un ravin, les mains, les pieds, le corps entaillés par le fer qui dormait tranquillement en bas. Les os éclatés, mais un sourire tranquille sur les lèvres. Lui, qui l'a protégé quand leur père levait la main sur eux, qui l'a réconforté quand les bleus et les rayures rouges déformaient son corps, laissaient des traces indélébiles à leur passage. Quand son premier petit ami s'est tué en se jetant d'un pont, quand son chat a disparu, quand les petites choses se sont accumulées, trop entassées et qu'elles sont ressorties. Lui, qui venait dans son lit la nuit, pour chasser les cauchemars, pour qu'elle puisse enfin dormir. Lui, mort à cause d'une histoire qui pesait sur ses épaules, une histoire de drogues qu'il a préféré emporter dans sa tombe plutôt que de la laisser à sa famille. Des cœurs, des corps meurtris, déchirés, brûlés, qu'il a lui aussi emporté sans vraiment le vouloir.

Les larmes roulent sur ses joues, son regard s'égard, ne retrouve plus le chemin. Son cœur bat lentement, au rythme de la balançoire qui s'avance et qui recule. L'automne est là, et a envie de le faire savoir. Les feuilles du seul chêne de la propriété sont mornes, ne semblent ne plus avoir de raison de vivre. La maison abandonnée, qui s'élève à moitié derrière la jeune fille, n'a plus vraiment de raison non plus.

Ils ont quitté cette maison, pour quitter les mauvais souvenirs qu'avait laissé leur père. Ils ne voulaient pas la mettre à vendre, ils voulaient voir les souvenirs la ronger, la voir s'écrouler, voir leur passé disparaître. Alors, ils ont quitté la campagne pour la ville, l'Aquitaine pour l'Ile-de-France et ils ne sont revenus qu'une seule fois, avec un nouveau bambin qui ne l'a jamais connu, son bambin à lui, abandonné par sa propre mère. Qui maintenant, n'a plus de parents. 

Elle se lève, les jambes, les lèvres, les bras tremblants, ferme les yeux quelques secondes et les ouvre. Pour voir ses yeux dans les siens, ses mains posées sur ses joues, séchant ses larmes, puis pour le voir disparaître. Et elle s'écroule en hurlant sa tristesse, sa colère, en frappant le sol d'un poing rageur, en maudissant la terre entière à travers ses sanglots.    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ MESSAGES : 100
♦ INSCRIPTION : 10/03/2015


MessageSujet: Re: Et les étoiles tombent.   Jeu 12 Mar - 21:17

Chloééé !!!! Quel choix d'avatar divin cute cute cette actrice est toute jolie et toute chou dans ses rôles

Bienvenue chez toi, une Lamartine j'ai hâte d'en savoir plus sur ton personnage
Et pour le petit copain qui parle dans son sommeil j'adore

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Aux pourpres d’un couchant
○ je savais que je n’avais plus rien à faire, que j’étais là non pour faire, mais pour “être faite”. Une autre personne avait pris le contrôle de ma vie, jusque dans les plus infimes détails. Si je n’avais plus le contrôle de rien, j’avais en revanche la permission de perdre tout contrôle.
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ MESSAGES : 77
♦ INSCRIPTION : 09/03/2015


MessageSujet: Re: Et les étoiles tombent.   Jeu 12 Mar - 21:25

Bienvenue  J'aime beaucoup le choix du pseudo. Et le copain qui parle dans son sommeil, et ne ment plus, ça a un côté très doux. Bon courage pour la suite de ta fiche cute

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

    mylimasis
    △ I don't know what I expect of you, but it is something in the way of a miracle. I am going to demand everything of you, even the impossible, because you encourage it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ MESSAGES : 100
♦ INSCRIPTION : 10/03/2015


MessageSujet: Re: Et les étoiles tombent.   Ven 13 Mar - 11:37

Les manies et les habitudes de Constance sont tellement chou et poétiques j'aime beaucoup et puis les rubans de couleurs sur les poignets hufehiud cute
Et l'histoire est trop triste aussi. J'aime beaucoup ta petite Constance j'espère qu'elle réussira à trouver un brin de bonheur à Paris quand même surtout que le le printemps se réveille . Ta plume est toute délicate c'est un plaisir de te lire

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Aux pourpres d’un couchant
○ je savais que je n’avais plus rien à faire, que j’étais là non pour faire, mais pour “être faite”. Une autre personne avait pris le contrôle de ma vie, jusque dans les plus infimes détails. Si je n’avais plus le contrôle de rien, j’avais en revanche la permission de perdre tout contrôle.
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Et les étoiles tombent.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Et les étoiles tombent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le papillon des étoiles
» Ce soir, deux nouvelles étoiles brilleront dans le ciel. [Mort de Sanka' & Echos]
» ? Toiles d'araignées et fumée...
» Les Toiles Illuminent Mon Coeur -PV Petit Mirage-
» Au clair des étoiles~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rêves Parisiens :: La Naissance :: Dévoile-toi :: Va, vit et deviens-