<« DES BLEUS AU COEUR


AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 « DES BLEUS AU COEUR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar


♦ MESSAGES : 6
♦ INSCRIPTION : 24/03/2015


MessageSujet: « DES BLEUS AU COEUR   Mar 24 Mar - 16:04

Cèzanne Gabriel Dufresne

ft david prat.

► son âge. des rêves envolés. des crachats égarés. des coeurs brisés.  et un avenir incertain.  t'as abandonné cette naïveté enfantine qui nous berce d'illusions. t'as largué les mensonges, échangé les bonbons pour des douceurs illicites. Vingt-trois ans, une majorité française bien affirmée, et des années écoulées à cracher sur la vie. cette pute de vie qui n'a cessé de te mentir.
► son groupe. Baudelaire.
► son boulot. officiellement sur les bancs d'une école prestigieuse qui t'enseignes le droit. pendant que le soir;  t'enchaînes les manœuvres en frôlant parfois la catastrophe. des courses effrénées aux vitesses démesurées. le compteur explose, des voitures s'entrechoquent, et pourtant, rien ne t'arrête dans ta course. consumé par des palpitations, ton moteur ronronne encore et encore avant que ton pied ne relâche enfin la pression. c'est un mélange de saveurs, excitation , une dose d'adrénaline, et du danger. t'es pilote de courses clandestines, celles qui défient les lois au prix de vies. des journées de prises de tête assommer par des lois, et des nuits entières pour les défier. jolie vengeance d'un Dufresne.
► son caractère. Impulsif  » Vagabond  » Solitaire  »  Observateur  »  Têtu / borné  »  Rusé  »  Taquin  »  Passionné  »  plongé dans l'extrême. Insoucieux des conséquences.  
► sa nationalité. français.
► Célibataire, marié, veuf. un coeur vagabond qui part parfois écorcher des coeurs. t'égares dérrières-toi des coeurs brisées en prétendant qu'une vie solitaire t'éviteras bien des peines. Aucun fardeau à trimballer , aucune larme à essuyer, simplement des personnes à côtoyer en un minimum de temps. Ne pas s'attarder, ne pas s'attacher, et puis repartir.
► Classe sociale. aisée. héritier d'un patronyme qui n'a jamais cessé de gravir les échelons sociaux. pourtant, la classe sociale est loin d'être l'un de tes hobbies. tu te fiches de leurs idioties, de jolies courbettes, des sourires d'hypocrites, et des messes basses qui s'ensuivent. toi t'es pas comme-ça. pas comme ces vulgaires petits pions qui jouent des apparences.
► Orientation sexuelle. indéfinie. même si les courbes féminines sont les souvent accompagnatrices de tes nuits.

► Ton pseudo oxygène.
► Ton âge - dix-neuf ans.
► Comment nous as-tu trouvé ? un brin de curiosité sur un forum de pub.
► Et qu'en penses-tu ? qu'il est parfait pour moi   .
► Avatar ? david prat
► Crédits ? avatar de shouu  I love you


Des manies, des tocs, des obsessions

» l'échec ne peut être accepté. et si gamin t'en venais à remanier habilement les règles du jeu au fur-et-à-mesure de celui-ci. Aujourd'hui rien n'a changé. tu dupes le monde. utilises habilement les gens comme de vulgaires petits pions. tu joues. t'amuses. et toutes règles devient tiennes. des règles démesurées avec leurs propres conséquences.   »  Vagabond, ton ombre danse sur les façades. Une silhouette élancée qui navigue sur la nuit. Et quand de jolies-demoiselles s'empressent de quitter les quartiers, toi tu profites du silence qui règne sur Paris. »  t'as beau côtoyer le danger, provoquer les lois, les défier parfois ; t'es un amateur de moments de solitude. tu traînes, tu erres, des bords de la seine au milieu des boulevards.  »  Il y a ces moments d'évasions. jolie douceur bienfaitrice qu'est la nicotine. quelques bouffées suffisent à délaisser tes moeurs. des minutes qui consument quelques instants de ta vie. ils disent que c'est mal, toxique, et toi ; tu t'en fou des "on dit". l'effet de mode a fini par t'offrir une alternative ; une douceur pour cette dévoreuse impulsivité dans laquelle tu te noies parfois.  »  des coups s'entrechoquent, deux mâles dominants dont les forces se heurtent sans relâche. tu te bat. tu encaisses les coups. des douleurs qui deviendront bleus. Et sur le ring de boxe, tu égares tes moeurs, relâche la pression pour ne pas déborder une énième fois.  »  les promesses tu hais. de vulgaires paroles qui finiront un jour ou l'autre par se briser en éclat. Et les éclats eux, blessent l'être-humain. toi, tu le sais.  »  petit pochon solitaire s'est faufilé entre deux lattes du plancher. Il t'attend. toujours au même endroit, soigneusement dissimulé , mais toujours là "au cas ou"... petite poudre blanche capable d'alléger ton esprit en cas d'urgence. »  injoignable. ton portable meurt au fond de ta poche, se perd parfois entre les draps , s'égare de pièce en pièce sans jamais ô grand jamais être une quelconque préoccupation pour toi. on t'appelle parfois , on t'écrit (souvent) des messages, et toi, tu réponds quand l'envie te prends.  


Ta vie, ton histoire




T'écoutes les mots, ces jolies-phrases stéréotypées sans vraiment y penser. t'avales les belles-paroles, celles qu'on murmure parfois pour endoctriner un homme. t'es un môme. un gamin. pas plus haut que trois-pommes ; une cible idéale pour devenir le pion rêvé. un enfant qui deviendra un pantin rêvé. on guide tes pas, répète des mots , contrôle tes actes. Et toi, plongé dans ta naïveté enfantine t'obéïs. tu suis le mouvement. tu crois aux belles paroles. tu crois en leurs mots. t'as même un peu d'espoir, à croire que tu baignes dans une illusion idyllique. un monde en rose, celui qu'on côtoie dans les contes. des histoires fictives, inventées pour amoindrir l'esprit de l'homme. t'es naïf. un pion supplémentaire chez les Dufresne. enfant rêvé ; petit mouton qui suit le troupeau. pas d'égarement, pas de cris, ni de pleurs. l'éducation dompte ton esprit, t'endoctrine doucement dans le monde de l'aristocratie.


_ À quoi joues-tu, Cèzanne ?
_ Au jeu de la vie. La vrai, pas l'illusionniste.




Tu t'es écarté du troupeau. un infime instant. le temps d'une demi-seconde et les illusions ont volé en éclats. il reste des bouts, par-ci par-là. le pantin rêvé a coupé les ficelles qui le retenait. mouton emprisonné qui part de son plein gré. L'esprit Dufresne se noie. coule le long de la seine. Et peut-être même que les larmes de tes géniteurs alimentent le rivage. ça s'écoule, ça coule devant-toi. un raz le bol. une envie d'évasion. et le choix décisif s'ensuit. t'aurais pus continuer, poursuivre ton rôle. vivre dans l'ombre des Dufresne, tellement plus simple. Tellement pas Cèzanne. Cèzanne a prit le contrôle sur ta vie. Dufresne lui, a fuit. Dufresne et ses règles, Dufresne et ses ambitions grotesques, Dufresne et son apparence irréprochable. tu cracherais presque sur tes anciennes mimiques. ce sourire d'hypocrite et ce regard d'enjoué.



_ Cèzanne, pourquoi tu fais ça ?
_ Et toi, pourquoi t'oses pas ?




t'apprends les règles, côtoie d'indénombrables lois pour mieux les enfreindre. tu vis ta vie. crachant sur ces idiotes petites barrières que tentent d'ériger la socièté moderne. t'es plus un mouton, t'es plus un Dufresne. ton patronyme n'est qu'une agréable petite couverture, celui qui protège parfois tes plans. ceux qui se dressent contre les  lois. tu vis d'adrénaline, jouant des limites. Et plus les défis sont rudes, plus tes veines pétillent en toi.




_ Les gens parlent, Cèzanne.
_ Ils crient aussi, chantent parfois, et se taisent pas assez souvent à mon goût.




l'abandon des règles te consume de l'intérieur. ton esprit se noie, et tes réactions s'enchaînent sans jamais ô grand jamais penser aux conséquences qui surviendront. tu te fous de tout (ou presque). Et dans l'adrénaline, les coups se perdent. tes veines bouillonnent, si intensément que tu succombes à une fièvre enragée. Celle qui dominerait tout corps. (surtout celui d'un homme meurtri.) alors, t'es devenu incontrôlable. indomptable. Il n'a fallut que quelques mots, une remarque obsolète pour que ton corps domine ta raison. réaction incontrôlée, des coups échangés, et des jurons par milliers. le sang versé t'importait peu, aveugle des conséquences. "bien bonne ta meuf, dis-donc". ces mots résonnaient en toi. joli tourbillon, alimenté par un rage incontrôlée. Elle n'était pas ta "meuf". (du moins, c'est ce que tu te répétais. ) juste une amie.



_ J'en ai marre, Cèzanne.
_ D'être si belle ?
_ Arrêtes-ça.
_ Arrêter quoi ?
_ Tes mensonges.



« C'est grave ? T'as vendu ton âme au Diable ? » pas encore. pas aujourd'hui. un jour peut-être le feras-tu. si jamais ô grand jamais tu ne deviens ce diable lui-même. un petit sourire en coin s'immisce instinctivement sur ton visage. Jolie remarque, si attrayante qu'elle pourrait peut-être un jour se révèler véridique.

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦


    ΔNous sommes de ceux qui s'y prennent à l'envers avec les autres.Nous sommes de ceux qui n'savent plus raisonner de façon logique.Nous sommes de ceux qui ont tout fait comme il faut, mais qui n'y arrivent pas.Des ratés modernes, des semi-défaites, des victoires sans panache.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ MESSAGES : 77
♦ INSCRIPTION : 09/03/2015


MessageSujet: Re: « DES BLEUS AU COEUR   Mar 24 Mar - 17:43

Bon, attends trois secondes, j'essaye de mettre mes mots dans l'ordre, ce n'est pas permis de vendre une petite perfection comme ça . Déjà, le pseudo, une petite merveille. Et puis, cette fiche, ce garçon qui court au danger, se prend un peu pour un roi, sans savoir qu'elles tombent les têtes des majestés. La plume que tu as, les mots qui glissent  .

Voila. J'aime ce personnage.
Bienvenue  

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

    mylimasis
    △ I don't know what I expect of you, but it is something in the way of a miracle. I am going to demand everything of you, even the impossible, because you encourage it.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ MESSAGES : 6
♦ INSCRIPTION : 24/03/2015


MessageSujet: Re: « DES BLEUS AU COEUR   Mar 24 Mar - 17:55

Oreste L'Isle-Adam a écrit:
Bon, attends trois secondes, j'essaye de mettre mes mots dans l'ordre, ce n'est pas permis de vendre une petite perfection comme ça . Déjà, le pseudo, une petite merveille. Et puis, cette fiche, ce garçon qui court au danger, se prend un peu pour un roi, sans savoir qu'elles tombent les têtes des majestés. La plume que tu as, les mots qui glissent  .

Voila. J'aime ce personnage.
Bienvenue  

T'es adorable.Et je pourrais en dire tout autant d'Oreste (ce prénom d'ailleurs   ). En tout cas,  je te remercie énormément pour cette vague de jolies compliments.  I love you et j'ai hâte de vous rejoindre  cute

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦


    ΔNous sommes de ceux qui s'y prennent à l'envers avec les autres.Nous sommes de ceux qui n'savent plus raisonner de façon logique.Nous sommes de ceux qui ont tout fait comme il faut, mais qui n'y arrivent pas.Des ratés modernes, des semi-défaites, des victoires sans panache.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ MESSAGES : 100
♦ INSCRIPTION : 10/03/2015


MessageSujet: Re: « DES BLEUS AU COEUR   Mar 24 Mar - 21:07

Je crois que tu comptes une deuxième fan
Qu'est-ce que c'est que cette fiche magnifique, cette perfection à chaque mot et ce personnage qui se dessine tout en nuance et en vivacité ? Et ta plume qui donne vie et encore plus d'intensité à Cézanne ? Ah mais je suis complètement amoureuse de lui là car à la fois il est normal et il possède une force fabuleuse Je veux un lien !
Je suis toute curieuse de connaître son histoire maintenant mais... voilà j'ai perdu mes mots, tu m'as charmé
Bienvenue parmi nous, tu es ici chez toi

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Aux pourpres d’un couchant
○ je savais que je n’avais plus rien à faire, que j’étais là non pour faire, mais pour “être faite”. Une autre personne avait pris le contrôle de ma vie, jusque dans les plus infimes détails. Si je n’avais plus le contrôle de rien, j’avais en revanche la permission de perdre tout contrôle.
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ MESSAGES : 22
♦ INSCRIPTION : 22/03/2015


MessageSujet: Re: « DES BLEUS AU COEUR   Mar 24 Mar - 23:08

Ton personnage vend littéralement du rêve ! fan du titre de la fiche, du pseudo, du vava, tu as tout pour toi, bienvenue !

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Mourir… dormir...
○ Mourir… dormir, dormir ! peut-être rêver ! [...]Car quels rêves peut-il nous venir dans ce sommeil de la mort, quand nous sommes débarrassés de l’étreinte de cette vie ?
 
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ MESSAGES : 6
♦ INSCRIPTION : 24/03/2015


MessageSujet: Re: « DES BLEUS AU COEUR   Mar 24 Mar - 23:54

Ernestine L'Isle-Adam a écrit:
Je crois que tu comptes une deuxième fan
Qu'est-ce que c'est que cette fiche magnifique, cette perfection à chaque mot et ce personnage qui se dessine tout en nuance et en vivacité ? Et ta plume qui donne vie et encore plus d'intensité à Cézanne ? Ah mais je suis complètement amoureuse de lui là car à la fois il est normal et il possède une force fabuleuse Je veux un lien !
Je suis toute curieuse de connaître son histoire maintenant mais... voilà j'ai perdu mes mots, tu m'as charmé
Bienvenue parmi nous, tu es ici chez toi

Une deuxième fan, une deuxième perfection.
Pourquoi vous êtes tous aussi parfaits les un que les autres ?
J'suis ravi d'avoir su vous emporter, moi et mon Cèzanne. J'ai pas arrêté de réfléchir à un personnage depuis plusieurs jours. J'avais envie de vous rejoindre... et puis, j'ai enfin sauté l'pas. en même temps, comment résister ? Je t'offrirais un lien avec grand plaisir. d'ailleurs je l'aurais moi même exigé si jamais tu ne l'aurais pas fait.

Eulalie Montherlant a écrit:
Ton personnage vend littéralement du rêve ! fan du titre de la fiche, du pseudo, du vava, tu as tout pour toi, bienvenue !

En naviguant sur les fiches, j'ai plongé dans l'histoire de ton "cher et tendre mari" , Eulalie est aussi un personnage extrêmement "riche". D'ailleurs quel choix d'avatar ! Rosamund... en tout cas, merci beaucoup pour votre accueil !

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦


    ΔNous sommes de ceux qui s'y prennent à l'envers avec les autres.Nous sommes de ceux qui n'savent plus raisonner de façon logique.Nous sommes de ceux qui ont tout fait comme il faut, mais qui n'y arrivent pas.Des ratés modernes, des semi-défaites, des victoires sans panache.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar


♦ MESSAGES : 100
♦ INSCRIPTION : 10/03/2015


MessageSujet: Re: « DES BLEUS AU COEUR   Mer 25 Mar - 14:29

Je suis désolée de t'avoir fait attendre comme ça
J'adore l'histoire, cette manière d'écrire, cette forme toute belle et Cézanne qui se déploie dans toute sa force et sa hargne de vivre, de ne plus rien respecter !
Je te valide donc avec un grand plaisir

♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦♦

Aux pourpres d’un couchant
○ je savais que je n’avais plus rien à faire, que j’étais là non pour faire, mais pour “être faite”. Une autre personne avait pris le contrôle de ma vie, jusque dans les plus infimes détails. Si je n’avais plus le contrôle de rien, j’avais en revanche la permission de perdre tout contrôle.
crackle bones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « DES BLEUS AU COEUR   

Revenir en haut Aller en bas
 

« DES BLEUS AU COEUR

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (bryden) » des bleus au coeur.
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» daisy caniche x bichon 4 ans ( ta patte sur mon coeur)
» BIJOU FEMELLE YORK 7 ANS EN FA ASSO COEUR SUR PATTES
» L' EAU et le COEUR

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rêves Parisiens :: La Naissance :: Dévoile-toi :: Va, vit et deviens-