<L'Ouest


AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Voir les messages sans réponses
 

L'Ouest

 
Derniers Messages

Pas de nouveaux messages

PARC DES EXPOSITIONS ❥ C'est une immense cascade figurant l'actrice dans ce lieu-ci, des kilomètres de pas sur le béton nuancé de grisâtre solitude lorsque le néant impose sa présence. En préparation les travailleurs s'affaiblissent à porter sur leur large carcasse des métaux d'outillage pour façonner les vertiges de stand aux personnes préparant leur sortie le cœur à l'air de corrompre les parents pour leur amusante victuaille. Bavardage sonore que les gosses groupés entretiennent le long des quais attendant impatiemment le train les amenant à l'exposition grandiose de leur été.

0 Sujets 0 Messages

Pas de nouveaux messages

MUSÉE D'ORSAY ❥ Ce fut une ancienne gare au temps jadis disparus des siècles précédents. L'horloge des poètes lorsque l'aiguille s'affole de sa jumelle honore le temple des œuvres fascinant les regards des présents ô poussières étiolées que les agents nettoient de leurs lourdes cannes plumets pour le bien-être des visiteurs. Les expositions d'artistes reconnus, reconnus, reconnus stagnent des mois durant pour observer, cultiver le don des pensées, des idées, des muses créativités dans leur sillage frêle d'épopée. Des tableaux de Courbet, de Bouguereau cachés quelques fois par des murs blanchis de plâtre recèlent de beauté sous les couleurs ternis du tableau mal placé. Les yeux s'amusent à contempler les sculptures apprivoisés de génies tombés sans jamais y palper la substance de la toile jouvencelle.
keep the streets...
Jeu 26 Mar - 0:28
Archibald Salinger Voir le dernier message

1 Sujets 2 Messages

Pas de nouveaux messages

JARDIN DES TUILERIES ❥ Bordé de chaque côté d'immeubles embourgeoisés tel des briques taillées de pierreries muselées le jardin sommeille dans son arc de beauté. Tendre est la lune quand elle caresse de ses brins argentés les arbres touffus géométriques de l'ombre de sa dulcinée. L'aurore vagabonde à ses doigts rosés de nuées humide, effleure les passants de chaussure forcenées de sa voix jaillissante de pluie tempérée. Au bout du chemin consacré l'ancien arc d'histoire de roche et de gris construit impose sa période aux guerriers baroudeurs de peines égarées. Le palais déconstruit à la révolution où les bras se soulevaient d'avoir à fardeau sur leur dos des charges injustifiées. Maintenant le temps s'écoule douloureusement dans son alcôve de verre, blanche est la terre sur qui les pas se jettent dans la foulée clairière.

0 Sujets 0 Messages

Pas de nouveaux messages

LE GRAND PALAIS ❥ Au bord des palmes de quais où les péniches, les radeaux, les navires déchus emprisonnés de cordes agiles se balancent au gré des marées de flot tendrement embrasées, le palais métamorphosé dans son corps de plâtre, de briques, de tôles étreint ses enfant de chairs son sourire victorieux à ses lippes pourpres brûlante de l'étoile lumineuse. Les pièces s'amoncellent : par-ici le planétarium où les étoiles apaisent l'âme souffrante des chérubins, des jeunes femmes, des garçons ; par-là les sciences prouesses de l'esprit à l'avancement des génies précoces espèrent des avancées en apprenant aux nourrissons l'art de critiquer en logique mélodique. On y entre dans l'espace boisé rassurant, on y sort possédé de la force bienveillante du savoir.

0 Sujets 0 Messages

Pas de nouveaux messages

CHAMP DE MARS ❥ Il vient d'un autre monde, d'un autre pays, d'une autre contrée ; il vient des sublimes, des meurtrières, des magnifiques où l'herbe se plie par les zéphyrs rougeoyant de fraîcheur, sur les joues des personne qui mangent à côté de la haute tour renommée. Les touristes affluent en nombre dans ce coin de paradis retrouvé, sur les bords de vie ils photographient immortelles enjambées les embruns d'échos d'art patrimoine, un souvenir retranché dans un porte-monnaie. Ils sourient, les parisiens eux, s'exaspèrent de tant de monde sur leur terrain de fierté. Hétéroclite ce paysage flamboyant de culture travaillée, ouvragée, hallucinée, attire les étrangers dans son piège affectif. Grandit les destinées dans ce champs de Mars où les glorieux latins portaient sur leur épaule de roche des discours apogées : Eiffel offrait de son don aux Français.

0 Sujets 0 Messages

Pas de nouveaux messages

QUAIS DE SEINE ❥ Par ces temps doucereux il est bon de se promener habillé de dentelle, de coton, de pâles couleurs affriolantes sur les quais transparent où l'eau du rivage sale s'écoule en onde bienheureuse. On y aperçoit des navires, des frégates, dans les rêves d'innocent les péniches glissent semblant éprouver le plaisir de voyager là bas, ensemble, sur les ruées du plaisir de goûter la mer d'un fleuve apaisé. Les mouettes crient leur litanie de gloire là haut, au ciel pur elles dansent les colombes égarées devant les orbes émerveillées. Sur les quais de Seine ils chantent les funèbres épopées. Sur les quais de Seine les plumes immaculés tourbillonnent de grâce déguisée.

0 Sujets 0 Messages
 Sujets  Réponses  Auteur  Vues  Derniers Messages 
Pas de nouveaux messages 5Eulalie Montherlant332le Jeu 26 Mar - 15:22
Arthur Montherlant Voir le dernier message
 Revenir en haut 
Utilisateurs parcourant actuellement ce forum: Aucun
Modérateurs:Aucun
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-
Sauter vers: